Localisation

Formats

Langues parlées

CLARISSE CRÉMER

"L’étoile montante de la course au large."

SKIPPEUSE, détentrice du record féminin du Vendée Globe

Thématiques 

 

Champs d’expertise

 

Seulement cinq ans après ses débuts dans la discipline, cette navigatrice de 31 ans, diplômée d’HEC, a fait une percée fulgurante dans le milieu très masculin de la voile et est déjà la détentrice du record féminin du Vendée Globe.

Clarisse Crémer, née le 30 décembre 1989 à Paris, est une navigatrice professionnelle qui pratique la course au large en solitaire à bord de différents voiliers monotypes. Après des études à HEC et des débuts professionnels dans le marketing, elle décide de faire de la voile, qui était jusque là un hobby, une activité à temps plein. 

À bord d’un bateau de la classe Mini, elle gagne en 2017 avec Erwan Le Draoulec la Mini-Fastnet puis, en solitaire, remporte la Transgascogne avant de terminer 2e de la Mini Transat en bateau de série. Après une saison sur un monotype Figaro, elle prend en 2019 la barre de l’Imoca Banque populaire X,

2020 devait être une année haute en couleur. Une mise à l’eau en mars puis deux transatlantiques, des entraînements intensifs avant une parenthèse au Japon afin de soutenir l’équipe de France de voile olympique à Tokyo. L’épidémie de COVID-19 a bousculé les plans.

En janvier et février des aménagements techniques sont faits sur le Mono Banque Populaire X après son retour de la Transat Jacques Vabre afin que le bateau soit le plus ergonomique possible pour elle. En mars et avril, Clarisse doit continuer de s’entraîner et de progresser pour être prête pour le Vendée Globe mais … à la maison ! « Ça a été un confinement studieux. J’ai pris le temps d’étudier certains aspects :  la préparation physique et l’étude des fichiers météo » confie Clarisse.

En mai, elle retrouve enfin le goût de la mer, des longues navigations en « faux-solo » et prend confiance en solitaire. Après deux long mois de confinement  et un début d’année chamboulé, elle retrouve donc son Imoca et les automatismes reviennent vite. Le 4 juillet, elle prend le départ de la Vendée1-Arctique-Les Sables d’Olonne. Après dix jours d’une course intense, elle termine le parcours en 12e position. « J’ai montré que j’étais capable de bien mener mon bateau, que j’avais plus de réflexes. Pourtant, au début, j’étais vraiment stressée et concentrée sur chaque manœuvre. Et progressivement, les incertitudes et les inquiétudes se sont transformées en plaisir », déclare-t-elle à l’arrivée. C’est avec davantage d’aisance et de confiance, mais aussi avec humilité, que Clarisse aborde le Vendée Globe, un défi hors-norme mais à la portée de cette battante.

Le 8 novembre 2020, Clarisse prend le départ du Vendée Globe à bord du Mono Banque Populaire X pour son tout premier tour du monde en solitaire. Elle découvre les mers du Sud, les 3 grands caps mais aussi acquiert une expérience sur le terrain : « Ce qui me fascine en course au large, c’est la richesse que cela offre en matière d’expérience. Plus on navigue, plus on s’améliore, plus on s’enrichit, plus on peut tirer des conclusions pour progresser. J’ai l’impression de m’améliorer de jour en jour ». Elle dit avec fierté « avoir gagné ses galons de marin ». Le 3 février 2021 à 16h44 (HF), au terme de 87 jours 2 heures 24 minutes et 25 secondes Clarisse franchi la ligne d’arrivée à la 12eme place et 1ere femme. Surtout, Clarisse a démontré un sacré courage malgré les difficultés, cinq ans après avoir découvert la course au large et deux ans après ses premiers bords en Imoca.

Découvrez aussi 

Vous souhaitez faire appel À l'un de nos intervenants ?

Pour prendre rendez-vous, faites une demande en ligne via notre formulaire, ou contactez-nous directement à contact@orators.fr
et au 06 99 24 20 83